Pages

Categories

Search

Partagez l’expérience du Projet d’Innovation Sociale à l’international avec Thomas et Paul-Alexis !

Partagez l’expérience du Projet d’Innovation Sociale à l’international avec Thomas et Paul-Alexis !

Thomas Randolph et Paul-Alexis Pierre sont tous deux étudiants en 1ère année du Programme Grande Ecole – Parcours I.D.E.A. Tout comme leurs camarades de promotion, ils sont actuellement en mission dans le cadre de leur projet d’innovation sociale à l’international. Leur mission se déroule en Nouvelle-Zélande où ils ont pour projet de pérenniser l’activité brassicole locale, en y intégrant progressivement les Maoris et en utilisant durablement les ressources naturelles néo-zélandaises. Ils partagent avec nous leur expérience.  

« Le 5 mai 2018, après plus de 30 heures de voyage et plusieurs escales, nous posions enfin les pieds en Nouvelle-Zélande. Un weekend de repos était nécessaire pour nous remettre des 10 heures de décalage horaire. Ce pays possède 2 îles bien distinctes – le Nord et le Sud – représentant une superficie totale de plus de 260 000 km2 pour 4,7 millions d’habitants, soit un tiers du territoire français et moins de 10% de la population de l’hexagone. La population Maori quant à elle, représente environ 15% de la population totale, et son taux de chômage est deux fois plus élevé que le niveau national.

Dès notre arrivée, nous avons rencontré Justin, notre tuteur et fondateur de la marque “Ora – New Zealand Ale” rattachée à un Trust Maori. En collaboration avec le gouvernement néo-zélandais, les Trusts maoris ont pour but de préserver, développer et promouvoir la culture autochtone. Ils soutiennent les porteurs de projets à fort impact économique et social puis leur apportent les aides financières nécessaires au développement de leur activité.

Nous avons passé une journée à discuter du projet avec Justin et à réfléchir ensemble au plan d’action que nous allions mettre en place sur les trois prochains mois.

I- Compréhension du contexte de la mission et de l’environnement

Ora – New Zealand Ale est une bière néo-zélandaise unique en son genre. Loin des bières classiques  brassées avec des céréales et du houblon, elle remplace 80% du volume de houblon par une plante nommée “kawakawa”. Cette plante est ancrée dans la culture maorie et est ici cueillie à la main à la suite d’une prière “Karakia” dans le bush – forêt originelle du pays – selon le plus grand respect des coutumes locales “Tikunga”. Le Kawakawa possède des vertus médicinales reconnues par les Maoris depuis des générations et se retrouve dans de nombreux produits paramédicaux. La vision du projet est claire : entrelacer les anciennes générations avec les actuelles et futures afin de perpétuer les traditions maories. L’objectif est de brasser une bière en utilisant durablement les ressources naturelles néo-zélandaises, mais aussi en intégrant les populations maories dans l’activité brassicole pour créer des emplois stables.

Après deux semaines de découverte et d’analyse de l’environnement à Auckland, nous avons décidé  d’aller au plus près des populations maories vivant pour la majorité en périphérie des grandes villes. Nous avons donc sillonné l’île du Nord sur plus de 3000 kilomètres depuis la pointe Nord (Cape Reinga), jusqu’à la pointe Sud, la capitale Wellington, en passant par les villes historiques, fortement marquées par cette culture (Waitangi, Rotorua, Gisborne, Taupo, etc.).

L’objectif étant de comprendre la portée sociale du projet. Dans chaque ville, les rencontres, visites de musées, galeries d’art & villages traditionnels nous ont permis de découvrir et d’intégrer cette culture .

Lors de notre expédition, nous avons également rencontré Etienne, alumni du Parcours I.D.E.A. travaillant depuis 6 mois au fablab de l’université de Wellington. C’était l’occasion pour nous d’échanger sur nos différentes expériences.

 

II- Définition de notre mission et intégration du DTG

Après deux semaines d’expédition et deux semaines d’analyse du contexte, nous sommes retournés à Auckland pour animer les principaux réseaux d’acteurs identifiés. En effet, Auckland est la capitale économique et le lieu d’implantation du projet Ora.

Nous sommes allés à la rencontre des usagers pour recueillir leur avis et ajuster notre offre.

Nous avons, par exemple, réalisé des dégustations de bières dans une grande enseigne de supermarchés pour être au plus proche du consommateur final sur ce canal de distribution.

Nous travaillons actuellement sur la mise en place d’autres événements du même type afin de fédérer une communauté autour de ce projet (vernissages dans des galeries d’art maori & internationales, cocktail d’ouverture du festival international de la photographie de presse, animation d’un atelier découverte lors d’un dîner gastronomique avec un chef maori, etc..).

Cette mission est aussi pour nous une réelle expérience humaine. Les néo-zélandais sont très accessibles et nous avons eu la chance de rencontrer Wei. Coach en gestion de projet dans une agence de consulting en innovation, il nous a conviés à une séance de Design Thinking pour un des clients du cabinet. Nous avons pu échanger avec le directeur de l’agence et une équipe de consultants sur nos projets et l’approche que nous avons du DTG.

Le projet étant à ses débuts, nous aurons également comme mission de créer un dossier pilote pour définir l’approche et les différentes étapes d’intégration des Maoris dans cette activité brassicole. Notre objectif étant de pérenniser cette activité et prolonger notre collaboration avec Justin et les futurs idéacteurs afin de répondre à l’un des enjeux sociaux/sociétaux les plus importants pour les années à venir en Nouvelle-Zélande : redonner une place à la culture maorie dans une société occidentalisée et perpétuer ses traditions. »

Lien du site “Ora New Zealand Ale”: http://www.ora-ale.co.nz/

Google Analytics Alternative