Pages

Categories

Search

Pourquoi l’art est-il profitable au business ?

Pourquoi l’art est-il profitable au business ?

Opposer ces deux univers équivaut à oblitérer les propriétés de chacun qui peuvent s’avérer complémentaires. Et le partenariat business-art ne se présente pas uniquement dans les galeries. De la façon de travailler à la production de produits esthétiques en passant par la gestion collaborative, l’art et le business avancent main dans la main. Oubliez l’esthétisme du design graphique, le partenariat est bien plus vaste.

Les qualités de l’art appliquées à l’entreprise

La démarche artistique a beaucoup à offrir aux équipes techniques et opérationnelles, quels que soient l’organisation de sa structure et son marché. Dans la gestion de projet, incorporer de la créativité favorise l’émergence de l’innovation. Et ce grâce à six qualités :

La perception : le designer a pour objectif de trouver plusieurs réponses face à une énigme. Que celui-ci soit physique, d’usage ou d’évolution, un problème n’existe pas sans sa solution. Une approche plus libre permet d’imaginer diverses résolutions et ouvre le champ des possibles. Et si les solutions s’additionnent, l’entrepreneur favorise la création de valeur de son offre.

L’absence de jugement : face à l’inconnu, l’hémisphère logique de notre cerveau se retrouve coincé. Grâce à l’intervention de l’hémisphère imaginatif, l’entrepreneur peut concevoir sa propre interprétation et solution. En sortant du schéma traditionnel de la résolution de problèmes business, les possibilités se multiplient.

L’improvisation : tout comme le jugement, l’improvisation demande souplesse d’esprit et imagination. Cette qualité embrasse les procédures essai-erreur sans découragement, apportant ainsi un peu de fraicheur dans un monde de productivité permanente.

La créativité : buzz word de l’année, la créativité n’en est pas moins l’incarnation de l’idée. Seule une démarche créative permet à l’innovation de voir le jour.

L’importance accordée aux détails : un produit fini est un produit dont les moindres détails ont été étudiés, testés et validés. Si Apple n’avait pas pris le temps de travailler les angles ronds de ses ordinateurs, son statut de gourou du design serait moindre aujourd’hui.

L’approche disruptive : dans le design, un objet peut en cacher un autre. Cecilie Manz l’a bien prouvé avec son « Soufflé » validé par le prix du Designer de l’Année au Salon Maison et Objet.

 

Comment le Design Thinking s’approprie l’art pour apporter une vision différente

Les propriétés de l’art et du design expriment particulièrement leurs bienfaits grâce au Design Thinking. La méthodologie inspirée de la création forme une passerelle entre ces deux mondes.

Le Design Thinking connecte la créativité à l’innovation. Si la première consiste à avoir une idée et la seconde, à la réaliser, la méthodologie disruptive favorise l’une pour développer l’autre.

Le Design Thinking donne de l’espace à l’imagination : avec sa vision très ouverte de la gestion de projet, il encourage la créativité et les solutions hors des sentiers battus. À travers le concept du brainstorming, le Design Thinking invite tous les participants à s’ouvrir à des solutions parallèles, des comportements différents et des mindset ouverts. Second avantage du processus : le Design Thinking n’exclut

personne. Tout comme l’art n’a de limite que sa propre imagination, le Design Thinking ne pose aucune barrière au développement de nouvelles idées.

Le Design Thinking s’inspire également de l’atout certain du designer : le prototypage. En multipliant les phases de test, le Design Thinking permet de visualiser rapidement ses idées et de sélectionner celles qui seront développées.

La troisième approche est fédératrice : le Design Thinking a pour objectif de gommer la hiérarchie et offre la même importance à chaque membre de l’équipe. Sur le principe de l’égalité face à l’art, l’approche créative place tout le monde au même niveau.

Au vu des richesses de chaque univers, la vraie mutation de son process ne serait-elle pas de s’inspirer de ce qui nous entoure pour aboutir à une innovation profondément disruptive ? Cette question a été traitée et expérimentée par les étudiants du Programme Grande Ecole – Parcours I.D.E.A : l’approche innovante du programme offre un regard nouveau sur le patrimoine des domaines qui les entourent, pour le bienfait du porteur de projet comme de son offre.

Google Analytics Alternative