Pages

Categories

Search

Innovation entrepreneuriale : l’exemple de l’industrie bancaire

Innovation entrepreneuriale : l’exemple de l’industrie bancaire

Comment les banques innovent pour s’adapter aux nouveaux usages ?

Présent depuis le Moyen-âge sur le territoire français, le système bancaire est passé de l’échange de monnaie au paiement par objets connectés. Le paiement sans contact, présent depuis 2015, est entré dans les mœurs. Avec un succès fort d’un milliard de transactions en 2017, l’échange de valeurs est en train de prendre un nouveau virage. Qui a dit que la banque ne pouvait pas innover ? En 2018, les Français verront apparaître sur le marché de multiples moyens de payer. Focus sur trois typologies de paiement innovantes.

Le paiement par téléphone

Si les early adopters l’utilisent déjà, le paiement via son téléphone est assez récent. Cette expression ne vous dit rien ? Pensez au terme Apple Pay et vous comprendrez tout de suite ce qui se cache derrière le concept. Eh oui, Apple a fait de sa solution un levier de communication et de croissance l’année passée. Mais la marque à la pomme n’est pas la seule à y avoir pensé : Google a lancé Google Wallet, tandis que Samsung propose son service SamsungPay. Les opérateurs commencent également à s’y intéresser. Le premier en date : Orange avec Orange Cash, précurseur d’Orange Bank.

Le concept ? L’utilisateur peut régler une transaction en posant simplement son téléphone sur le terminal dédié. La solution est offerte à tous puisqu’il suffit de posséder un téléphone équipé d’une fonction NFC, d’une carte bleue et de l’application de sa banque.

Le paiement par objet connecté

Nous l’avons tous rêvé, les géants de la tech l’ont fait : il est désormais possible de payer depuis son poignet. Grâce à sa montre connectée, le consommateur peut régler un achat en une fraction de seconde. En reproduisant le schéma du paiement par téléphone, Apple et Samsung ont su ajouter cette fonction à leur Apple Watch et Gear.

Dans la même lignée, VISA vient récemment de dépasser les limites de l’IoT et du wearable. À l’occasion des J.O d’hiver 2018, la marque a créé le gant connecté qui permet de payer sans contact.

Du côté de la domotique, Amazon s’est démarqué avec son assistant virtuel Echo. Celui-ci, installé sur Alexa (l’assistant personnel intelligent d’Amazon), est en mesure de commander et de régler des achats sur la plateforme e-commerce des clients de la banque américaine Capital One. À l’avenir, l’ambition de Jeff Bezos est de payer ses factures et administrer son compte bancaire directement depuis son assistant.

Si le service n’est disponible qu’aux États-Unis pour l’instant, les Français peuvent se rabattre sur le Dash Button. Ce petit bouton permet de commander un produit d’une simple pression. L’appareil étant relié au compte Amazon de son propriétaire, le paiement est automatique.

Le paiement par l’humain

Faciliter constamment les moyens de paiement, tel est le but de la Banque Postale. En 2017, l’organisme a lancé son offre de « Talk to pay ». Le principe ? Sécuriser son paiement grâce à la reconnaissance vocale. Dès qu’une transaction est enregistrée, le consommateur doit s’identifier par la voix sur son téléphone afin de valider le règlement. L’expérience client personnalisée prend une autre dimension.

Mastercard se lance dans une technologie compétitive : le paiement par selfie (ou reconnaissance faciale). La technologie biométrique est également utilisée pour sécuriser un transfert. Une fois l’achat réalisé, le client valide la transaction grâce à ses empreintes ou à son visage.

Ces innovations répondent aussi bien à une adaptation aux usages qu’à une volonté de sécurisation des transactions. Bien pensées, règlementaires et ludiques, ces applications ont toutes leurs chances de se répandre, notamment, grâce au travail des fintech. Une telle vision disruptive demande une grande créativité et capacité d’imagination. C’est pourquoi les étudiants du Programme Grande Ecole – Parcours I.D.E.A  d’emlyon business school développent tout le long de leur cursus des projets innovants, selon une approche différentielle. Ils se préparent ainsi à intégrer des entreprises où l’innovation joue un rôle primordial.

Google Analytics Alternative